Besoin en fonds de roulement

Besoin en fonds de roulement  
Envoyer à un ami Ajouter à ma mallette Imprimer Version PDF Diminuer la taille de texte Augmenter la taille de texte


grosse_puce.gif Qu'est-ce que le BFR ?

Rappels : La somme des coûts provoqués par l'activité de l'entreprise forme le prix de revient du produit ou du service.

L'encaissement du prix de vente couvre le montant du prix de revient et la marge.
Toutefois, avant de recevoir le montant du prix de vente grâce à ses clients, l'entreprise doit souvent engager des dépenses préliminaires. 

Exemple :  si l'activité de l'entreprise consiste à vendre des marchandises, il sera nécessaire de constituer un stock de départ qu'il faudra peut-être payer aux fournisseurs avant de commencer à le vendre.

C'est ce décalage permanent de trésorerie entre les dépenses et les recettes de l'entreprise qui constitue le besoin en fonds de roulement (BFR).


grosse_puce.gif Comment le calculer ?

Le montant du BFR dépend des délais de paiement existant entre la vente du produit ou de la prestation et l'achat des marchandises (ou matières premières) auprès des fournisseurs de l'entreprise.

attention.gif  Dans le cas des prestations intellectuelles, le BFR résulte du délai entre la commande de la prestation et son règlement par le client.

Le BFR comprend généralement  3 éléments :

petit_carre.gif le montant du stock moyen nécessaire à l'activité de l'entreprise (matières premières, marchandises, produits finis)
petit_carre.gif le montant des encours moyen des créances clients
petit_carre.gif le montant des encours moyen des dettes fournisseurs

Rappels : L'argent dû par les clients, après livraison, constitue une "créance client". De même, l'argent que l'entreprise doit  à ses fournisseurs après réception de la marchandise constitue une "dette fournisseur".

La formule générale du BFR est la suivante :

BFR = Stocks moyens  + Encours moyen "Créances clients"  - Encours moyen "Dettes fournisseurs"

petit_carre.gif Stocks moyens = Stocks minimum permanents dont l'entreprise doit disposer pour assurer son activité
petit_carre.gif Encours moyen "Créances clients" = Moyenne des sommes facturées aux clients et non réglées
petit_carre.gif Encours moyen "Dettes fournisseurs" = Moyenne des sommes dues aux fournisseurs et non réglées

grosse_puce.gif Le BFR du départ (au moment de la création de l'entreprise)

Quand il travaille sur son projet de création, le futur chef d'entreprise établit ses prévisions financières en construisant un plan de financement  initial sur lequel il s'appuiera pour trouver les capitaux nécessaires au lancement de son activité.
Au départ (création de l'entreprise) le BFR est considéré comme un investissement. Il sera couvert par des capitaux permanents (fonds propres, dettes à long et moyen terme), au même titre que les autres investissements
L'intégration du montant du BFR dans le plan de financement initial est indispensable pour bien couvrir l'ensemble des besoins financiers permanents de l'entreprise à son démarrage et dans les mois qui suivent.
Or, il est évidemment impossible à calculer de manière précise puisque le montant des encours moyen des créances clients (voire celui des dettes fournisseurs) est inconnu.
Le calcul du BFR initial se fait donc de manière empirique en se fondant sur les moyennes constatées dans les entreprises de même activité et de même taille ou par la projection des hypothèses de chiffre d'affaire réalisées dans les comptes de résultats prévisionnels.

attention.gif  Il est préférable que le créateur utilise des montants TTC pour les créances clients et les dettes fournisseurs dans le calcul de la formule générale de son BFR car il existe également un délai entre le montant de la TVA collectée et celui de la TVA à reverser. Ce délai dans les montants perçus et versés accroît le BFR.

grosse_puce.gif Cas des activités de services

Si l'entreprise vend des prestations de services (en particulier de nature intellectuelle) elle n'a pas de stock de marchandises.
En revanche elle a des charges courantes à avancer en permanence avant de pouvoir facturer les prestations que l'on comptabilise sous le terme de "Travaux en cours".
Pour calculer le BFR, il suffit d'évaluer le coût d'une journée de travail, toutes charges courantes comprises (rémunération incluse)  et d'estimer combien de jours de travail sont nécessaires pour effectuer la mission commandée par le client.
Enfin, si un acompte à la commande est obtenu à chaque commande un "encours moyen d'acomptes clients" remplacera l'encours moyen fournisseurs.

La formule générale pour une entreprise de services sera la suivante :

BFR = Travaux en cours + Encours moyen "Créances clients"  - Encours moyen "Acomptes clients"


grosse_puce.gif Cas des micro-entreprises et de l'auto-entrepreneur

Le calcul du BFR est simplifié.
Généralement il consiste en une évaluation forfaitaire correspondant à un/deux mois de charges et un/deux mois de revenu (revenu minimal incompressible) auxquels s'ajoutent le stock outil, s'il y a lieu.

Rappel
: le "stock outil" est le stock minimal permanent nécessaire à l'entreprise pour pouvoir fonctionner.

attention.gif Pour les entreprises soumises au régime fiscal de la micro-entreprise (parmi lesquelles figurent les auto-entrepreneurs), le stock moyen doit être compté TTC puisqu'elles sont en franchise de TVA.


grosse_puce.gif Exemple de calcul d'un BFR

Pour une entreprise de production présentant les caractéristiques suivantes :
- Chiffre d'affaires (CA) HT : 500 000 €
- CA TTC (TVA à 20 %) : 600 000 €
- Les achats représentent 40 % du CA HT soit 200 000 € (240 000 € TTC)
- Conditions de règlement des clients : 40 % des clients règlent à 30 jours et 60 % à 60 jours.
- Conditions de règlement des fournisseurs : 30 % des fournisseurs se font payer à 60 jours et 70 % à 30 jours.
- Stocks matières premières : 1,5 mois d'achats HT
- Stocks produits finis : 8 jours de CA HT

Le calcul du BFR se fera de la manière suivante :

1) Stocks de matières premières :
200 000 € x 1,5 / 12 mois = 25 000 €

2) Stocks produits finis :
500 000 € x 8 / 365 jours = 10 960 €

3) Créances clients :
40 % x 30 jours = 12 jours
60 % x 60 jours = 36 jours
Soit au total : 48 jours de CA TTC (les factures sont libellées TTC)
600 000 € x 48 / 365 jours = 78 900 €

4) Crédit fournisseur :
30 % à 60 jours = 18 jours
70 % à 30 jours = 21 jours
Soit 39 jours d'achats TTC
240 000€ x 39 / 365 jours = 25 640 €.

BFR = (25 000 + 10 960+ 78 900) - 25 640 = 89 220 €

etoile.gif Voir le tableau interactif dans "Formulaires et outils" pour le calcul du BFR


Janvier 2014

appreciation
Merci beaucoup pour cette explication professionnelle
Posté par bassale, 12/01/2014 14:24
Merci!
J'ai enfin trouvé une explication sur le BFR qui m'a permis de tout comprendre. Merci, vraiment !
Posté par Jayna, 19/10/2013 21:23
BFR
Je suis en création d entreprise - au début du projet - et la notion de BFR était lunaire... Merci de m avoir fait retourner sur Terre... Toutes les explications du site nous rendent les choses digestes et agréable
Posté par Moins, 02/10/2013 15:15
Bravo !
Je ne peux vous dire que Bravo ! C'est trés bien fait . Vous avez bien expliqué la démarche de prevision du BFR en phase de création de l'entreprise
Posté par Hamid, 06/05/2013 14:26
VERY THANKS
Merci beaucoup pour cette explication professionnelle
Posté par libdiri bou, 27/11/2012 18:12
La mobilisation du poste clients
En complément de cet article, je vous recommande la lecture de cet entretien du site affactassur autour d'un mémoire sur la mobilisation du poste clients : effet de levier pour les entreprises de croissance.
BFR
Merci beaucoup pour cette explication très claire, à recommander.
Posté par Antoine, 02/01/2012 14:16
BFR
Vraiment clair...merci d'être aussi simple :)
Posté par Mohamed, 04/10/2011 23:28
Dans le mile
Quand on est en création, difficilement palpable... Mais c'est un outil qui ouvre "énormément" les yeux et ceux de votre banquier...
Posté par yabusa, 26/01/2011 13:31
BFR
Très bien expliqué, grand merci et bon courrage.
Posté par Geant, 22/12/2010 12:07
Superbe
J'avais jamais eu autant de comprehension sur le sujet. Clarté cristaline...rien à dire
merci
Posté par Fab, 05/06/2010 14:16
BFR
Merci pour ces commentaires explicites
Posté par KATIA, 11/05/2010 14:11
Parfait
Merci pour ces exemples, cela nous évite de mauvaises surprises.
Posté par vianney (http://www.izifun.com), 09/04/2010 16:58
Projet en cours
Merci pour vos explications... c'est beaucoup plus clair...
Posté par tison, 01/03/2010 12:53
BFR
Félicitations pour vos rubriques qui sont trés bien détaillées.
Posté par cpt, 03/02/2010 18:33
bfr
Cours très pratique. Merci de votre aide pour nous les jeunes entrepreneurs !
Posté par soro, 19/11/2009 14:01
Merci
Novice sur ce sujet, je cherchais un texte qui explique bien le contenu : très bien expliqué et merci pour l'exemple du BFR !
Posté par lyz, 15/09/2009 20:43
Parfait
Merci beaucoup pour ces explications.
Tout est très clair désormais !
Posté par Valérie , 09/09/2009 18:09
D'autres exemples
Voici d'autres exemples chiffrés de calcul du BFR en fonction des secteurs d'activités.
Financer le BFR : le plus important des investissements
Réussir à financer le BFR est fondamental.
C'est souvent parce qu'une entreprise n'a pas réussi à le faire correctement, en anticipant son évolution, qu'elle va connaitre des problèmes de trésorerie pouvant l'amener au dépôt de bilan (cessation de paiement).
Surtout il ne faut pas oublier que le BFR évolue au minimum aussi vite que le CA. Pourquoi au minimum ? Lorsque le CA augmente, c'est souvent parce que le nombre de clients augmente, donc le nombre de commandes. Si la société a été créée récemment et que le chef d'entreprise ne s'est pas bien structuré pour suivre les commandes, la facturation et les règlements de ses clients, il y a fort à parier qu'au moins dans un premier temps, il n'y ait une dégradation des délais de règlement des clients et donc une augmentation du BFRE (E pour exploitation) plus importante que l'augmentation du CA.
Si le dirigeant n'a pas pris les devants auprès de son banquier pour renégocier les lignes court terme nécessaires à son activité (mobilisation du poste client, découvert...), il risque de se retrouver en cessation de paiement alors que son activité est en croissance.
Cela ne serait pas perdu pour tout le monde, la concurrence notamment...
Le problème, c'est que le BFR est vraiment l'investissement le plus difficile à financer notamment en cas de création, car c'est le moins palpable
Enfin bon courage.
Cordialement
Guillaume
Posté par CreatioFinance (http://www.creatiofinance.fr), 20/04/2009 18:10
exemple limpide
L'exemple permet de comprendre que finalement le délai de paiement des clients à un impact énorme sur le BFR. Cordialement. RA
Posté par rar (tpe-telecoms.net), 26/03/2009 10:30
Clair, concis, précis
et adapté aux activités de conseil...

Merci !
Posté par Philippe, 06/03/2009 08:56
Merci
un merci rémuneré au taux en vigueur depuis la date de parution;
Posté par azzou, 04/03/2009 02:11
Bravo bfr
Aucune explication aussi simple sur internet. Merci
Posté par Jeannot, 30/01/2009 20:59
Calcul du BFR
Votre explication sur le calcul du bfr est un cas d'école, limpide compréhensif, clair. En somme, tous les superlatifs ne suffiraient pas... Félicitations et Merci
Posté par dion, 24/01/2009 09:20
remerciement
votre explication est limpide. MERCI
Posté par CHIKR, 12/10/2008 19:32
© Agence Pour la Création d'Entreprises (APCE)