En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. En savoir plus

Crédit-bail immobilier

Crédit-bail immobilier  
Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimerVersion PDF

Le crédit-bail immobilier est une source originale de financement du patrimoine immobilier des entreprises à laquelle les entreprises ne s'intéresse pas suffisamment lorsque la conjoncture est favorable à l'investissement immobilier.
Il permet en effet de financer des immeubles sans apport initial.


grosse_puce.gif Qu'est-ce qu'un crédit-bail immobilier ?

Le crédit-bail immobilier est une location.
Comme pour le crédit-bail mobilier, il nécessite l'achat, par le crédit-bailleur, de l'immeuble d'entreprise qui sera ensuite loué à l'entreprise, généralement avec option d'achat en fin de contrat.


 Quelles sont les conditions à respecter ?

L'entreprise peut louer :

triangle.gif des immeubles existants ou à construire
triangle.gif dont l'usage est industriel, commercial ou de bureaux.

Peuvent signer des contrats de crédi-bail immobilier, tous les types d'entreprises, quel que soit leur secteur d'activité, qui sont assujetties à l'impôt sur les sociétés (IS), aux bénéfices industriels et commerciaux (BIC), aux bénéfices non commerciaux (BNC) ou aux bénéfices agricoles (BA).

Le dossier est accepté en fonction de la nature du bien financé, de la situation financière de l'entreprise, de sa capacité de remboursement et des autres programmes financés par ailleurs.


 Quels en sont les avantages ?

Le crédit-bail immobilier permet un financement à 100 % du montant de l'investissement (sous réserve du paiement du premier loyer).

Les loyers de crédit-bail font partie en totalité des charges déductibles pour l'entreprise.

La propriété de l'immeuble loué étant la première des garanties pour le crédit-bailleur, le crédit-bail permet de dépasser souvent le ratio habituel : fonds propres/endettement à terme = 1, donc d'admettre une proportion moindre de capitaux propres.

 Ni l'immeuble financé en crédit-bail, ni les ressources de financement obtenues sous forme de crédit-bail ne figurent au bilan de l'entreprise ; ce qui a notamment comme avantage de "limiter l'endettement apparent " de l'entreprise (mais les loyers de crédit-bail figurent sur une ligne spéciale au compte de résultat, l'encours des contrats de crédit-bail est indiqué dans les annexes comptables, et les contrats sont publiés à la conservation des hypothèques).

 Les loyers ne sont indexés que pour une faible partie.

 Il est possible d'effectuer une sortie anticipée du contrat dès la 7ème année.


 Quelles en sont les modalités pratiques ?

triangle.gif L'entreprise choisit le bien immobilier qui correspond à ses besoins et négocie avec le vendeur les conditions de l'achat de l'immeuble ou du terrain constructible.

triangle.gifLe crédit-bailleur achète le bien puis le loue à l'entreprise pendant un temps déterminé. En cas de construction, celle-ci  se fait sous la direction de l'architecte ou du bureau d'étude de l'entreprise qui conserve la maîtrise d'ouvrage.

triangle.gifA la fin du contrat, l'entreprise achète l'immeuble pour un montant symbolique et en devient alors propriétaire

La société de crédit-bail achète éventuellement le terrain.

  Pendant la période de construction, la société de crédit-bail paye les travaux et elle se charge de la récupération de la TVA. Le client verse des pré-loyers qui correspondent aux intérêts sur les décaissements réalisés par la société de crédit-bail.

Un contrat de location est signé pour une durée minimale en général de 15 ans et assorti d'une promesse de vente.


 Pour quel coût ?

Le client paye des loyers qui peuvent être constants, progressifs ou dégressifs, généralement indexés pour une part limitée. Les loyers sont calculés sur la valeur hors-taxes des investissements. Ils sont payables trimestriellement, semestriellement ou annuellement, d'avance ou à terme échu, selon les sociétés de crédit-bail.

Pendant la durée du contrat, l'entreprise locataire assume les différentes charges de l'immeuble (entretien, assurance, impôts, etc.)

En fin de contrat, l'entreprise achète le bien pour la valeur résiduelle prévue au contrat. Le prix oscille fréquemment entre 5 et 15 % de l'investissement d'origine, mais il peut être réduit à 1€. Pour acquérir le bien, l'entreprise doit effectuer une levée d'option d'achat qui déclenchera le transfert de propriété du bien immobilier. Cette opération génère des incidences fiscales et comptables.

A noter : le taux du prêt est généralement supérieur d'environ un point à celui des prêts bancaires à long terme.

Sofergie : régime favorable de crédit-bail adapté aux investissements permettant d'économiser de l'énergie ou de protéger l'environnement.

grosse_puce.gif Organismes compétents

Les sociétés financières spécialisées en crédit-bail immobilier.

 Les principales banques commerciales (via leurs filiales de crédit-bail immobilier.).

bon_a_savoir.gif Les SOFERGIE sont des sociétés financières spécialisées dans le financement d'investissements destinés à économiser l'énergie ou à protéger l'environnement et cela, par voie de crédit-bail immobilier ou sous forme de location simple.

L'Association française des sociétés financières (ASF) publie notamment l'Annuaire des sociétés financières comprenant les organismes de crédit-bail mobilier et immobilier. 


Avril 2014

© Agence Pour la Création d'Entreprises (APCE)