Le porteur de projet

Le porteur de projet  
Envoyer à un amiAjouter à ma malletteImprimerVersion PDF

Définir son projet personnel est une étape très importante, malheureusement souvent négligée !

Serez-vous bien "l'homme ou la femme de la situation" qui sera en mesure de faire face aux contraintes et sollicitations découlant de votre projet ? Pour répondre à cette question, vous allez devoir :

 réfléchir à vos motivations réelles,
 faire le point sur votre personnalité, vos compétences, votre expérience et votre potentiel (ce que l'on appelle "faire son bilan personnel"),
 lister vos contraintes personnelles.


  Vos motivations

On ne crée pas une entreprise sans raison précise ! Rechercher les mobiles qui vous poussent à vous lancer vous permettront de vérifier le degré de volonté, d'ambition, d'énergie que vous êtes prêt à consacrer à votre projet.

Exemples de motivations :

  Créer pour trouver une solution à votre situation (chômage, manque de revenus, éloignement familial...)

Si c'est votre seule motivation, soyez attentif à ce qu'elle n'occulte pas certains aspects de votre projet qui pourraient mettre votre entreprise en difficulté ultérieurement.
Certaines motivations peuvent en effet agir sur la cohérence "homme/projet". Par exemple :

 Créer une entreprise pour retrouver du travail (créer son propre emploi). Soyez conscient que la préparation sérieuse d'un projet est souvent peu compatible avec une véritable recherche d'emploi... Etes-vous donc certain de vouloir être indépendant... avec toutes les conséquences que cela suppose en termes d'investissements personnel et financier ?

 Créer une entreprise parce que vous avez un besoin impératif de complément de revenu. Que se passera-t-il si votre activité ne répond pas à votre attente en termes de rémunération ?

 Créer une entreprise pour rester ou revenir au pays, pour s'installer dans un lieu que l'on aime... Cela ne doit pas fausser l'estimation du marché visé, surtout s'il est local.

 Créer pour sa descendance. Là encore, cette motivation à elle seule peut altérer votre appréciation sur les paramètres de votre projet. Et êtes-vous certain que vos descendants auront la volonté de reprendre votre entreprise ?

 Créer pour faire face à des difficultés professionnelles. Une situation de blocage dans votre avancement peut, par exemple, être un bon mobile pour vous lancer. Mais attention, la création d'une entreprise peut entraîner une régression sociale qui peut s'avérer insupportable (notamment si vous aviez un statut de cadre dans un grand groupe). Il faut le savoir !

  Créer pour développer une entreprise

Ce type de motivation dévoile une forte envie de créer avec une stratégie à moyen terme. Il procède d'une démarche posée et raisonnée.

 Vous voulez mettre en pratique une idée qui obsède et souhaitez vous réaliser dans le développement du projet ? Cette motivation est généralement un gage de succès car l'entreprise passe en premier et vous en second ! Mais attention, le projet a-t-il suffisamment de potentiel pour vous satisfaire ?

 Vous voulez prouver (ou vous prouver) que vous êtes capable de créer une entreprise, ou vous aspirez à des revenus importants ? Cette motivation vous fait passer avant l'entreprise ! Il faudra vous demander si votre motivation est compatible avec les potentialités du projet et les attentes de vos partenaires éventuels.

  Créer pour vivre un partenariat

 Vous voulez créer pour travailler avec votre conjoint, vos enfants, vos parents, vos amis ? Là encore, soyez prudent ! Créer à  plusieurs est une situation faussement sécurisante pour chacun, car elle peut :
     - vous conduire à négliger certains aspects du projet,
     - entraîner des doublons dans les fonctions,
     - entraîner des incompatibilités dans la vision que chacun a de l'entreprise et de son développement (source de mésentente ultérieure entre associés).

  Autres exemples de motivations

 L'indépendance
 La recherche du pouvoir
 L'exploitation "tout simplement" de votre savoir-faire,
 La recherche d'une certaine position sociale...

Quelle que soit votre motivation, il est important de vérifier que la nature, la dimension et les perspectives de votre projet restent compatibles avec vos attentes de créateur.

  Votre  bilan personnel

Interrogez-vous :
- sur votre personnalité, vos compétences, vos aptitudes et potentialités physiques, émotionnelles, intellectuelles,
- sur votre expérience professionnelle et extra-professionnelle,
- et enfin sur vos principaux besoins.

  Votre personnalité

Les traits les plus marquants de votre personnalité seront adaptés ou non aux qualités nécessaires pour mener à bien le projet.

Si, par exemple, vous êtes timide et introverti, évitez de vous lancez seul en ouvrant un commerce ! En effet, vendre, et donc générer du chiffre d'affaires, nécessite d'aller à la rencontre de ses clients et de les convaincre.

  Vos aptitudes et potentialités

Votre capacité personnelle d'action, de résistance physique, de solidité psychologique, de débrouillardise, de capacité à rebondir... sera souvent déterminante pour le succès de votre entreprise.
Le potentiel nécessaire est naturellement différent d'un projet à l'autre.
Si votre activité nécessite, par exemple, de travailler 6 jours par semaine avec une présence quotidienne d'environ 14 heures, vérifiez que votre santé vous le permettra.

  Vos compétences et votre expérience

Il vous manquera peut-être certaines compétences techniques, commerciales, de gestion... nécessaires à la concrétisation de votre projet.
Au contraire, certaines de vos activités antérieures, en particulier professionnelles, peuvent être un atout important si elles sont en relation avec votre projet.
Le professionnalisme est une condition de succès, de même qu'un tissu relationnel important dans le milieu concerné.
A l'occasion d'une création, les connaissances et l'expérience acquise demandent souvent à être complétées par une formation adéquate.

 1 | 2  Suivant >
© Agence Pour la Création d'Entreprises (APCE)