Plan de financement initial

Plan de financement initial  
Envoyer à un ami Ajouter à ma mallette Imprimer Version PDF Diminuer la taille de texte Augmenter la taille de texte

Le plan de financement initial a pour objectif principal de lister les grandes masses de dépenses à envisager pour le lancement de l'entreprise et les capitaux nécessaires pour les financer.


 A quoi sert le plan de financement initial ?

Pour produire et vendre, l'entreprise doit investir et en avoir les moyens.

Le plan de financement a pour but de lister :
petit_carre.gif les besoins permanents de l'entreprise nécessaires au démarrage de l'entreprise mais aussi pendant toute son activité
petit_carre.gif les ressources durables qu'elle peut affecter à ces besoins


grosse_puce.gif Comment se présente-t-il ?

Il se présente sous la forme d'un tableau à double colonne :

petit_carre.gif la colonne de gauche reprend l'ensemble des dépenses indispensables pour démarrer l'activité (les besoins permanents)
petit_carre.gif la colonne de droite liste les ressources dont le chef d'entreprise disposera pour réaliser ces dépenses

Besoins permanents

Ressources durables

triangle.gifEléments matériels nécessaires au démarrage de l'activité tels que :
petit_carre.gif  Brevet (s'il y a lieu)
petit_carre.gif  Cautionnement  (en cas de location par exemple)
petit_carre.gif  Matériel de production, de transport, etc.
petit_carre.gif  Aménagements du local de production/vente
petit_carre.gif  Mobilier

triangle.gif Besoin en fonds de roulement (BFR)

triangle.gifCapital apporté par les associés (en cas de société)

triangle.gifApports en nature (éventuellement)

triangle.gifComptes courants d'associés (s'il y a lieu)

triangle.gifEmprunts

Total

Total


grosse_puce.gif Qu'appelle-t-on "besoins permanents" ? 

Les besoins permanents regroupent l'ensemble des dépenses que l'entreprise devra financer pour maintenir (au moins) son activité. Ils sont généralement représentés à l'actif du bilan dans la partie "immobilisations".

Ils comprennent :

triangle.gif les investissements en matériel, mobilier, aménagements, etc. qui sont portés à l'actif du bilan sous la dénomination "immobilisations corporelles" pour leur valeur HT (sauf si l'entreprise ne peut pas récupérer la TVA)

triangle.gif les sommes immobilisées en cautionnement (caution des loyers par exemple) appelées "immobilisations financières" au bilan

triangle.gif le besoin en fonds de roulement qui représente la trésorerie nécessaire à l'entreprise pour financer le décalage entre les entrées et les sorties d'argent liées à l'activité

La comptabilité française se distingue des normes internationales sur certains points :

Pour les normes internationales :

 petit_carre.gif les frais détablissement occasionnés par la création de l'entreprise, quelle que soit sa forme juridique, sont considérés comme des charges : dans ce cas ils ne sont plus comptabilisés comme des besoins permanents mais apparaissent dans les charges du compte de résultat.

petit_carre.gif les éléments constituant les "immobilisations incorporelles" sont ceux qui constituent la "valeur" de l'entreprise  (dépenses de recherche et développement, "goodwill", etc.). Ils n'apparaissent pas dans la comptabilité française en tant qu'immobilisations incorporelles.

 A noter : les équipements d'une valeur unitaire inférieure à 500 euros HT ne pas considérés comme des investissements mais comme des charges 

 grosse_puce.gif Qu'est-ce que des "ressources durables" ?

Elles comprennent l'ensemble des ressources qui permettent de réaliser les investissements indispensables à l'activité de l'entreprise.

On y trouve :

petit_carre.gif les ressources directement apportées par le chef d'entreprise seul ou avec ses associés (s'il s'agit d'une société) : apports en nature, capital social

petit_carre.gif les ressources complémentaires, souvent empruntées mais qui peuvent aussi être des subventions ou des primes

 
grosse_puce.gif  Les règles de prudence à respecter

triangle.gif Les besoins permanents doivent être totalement couverts par des ressources durables. Les deux colonnes du plan de financement initial doivent donc avoir le même total.

trucs_astuces.gif    Si la somme des apports, éventuellement majorée d'une prime ou d'une subvention, reste inférieure au total des besoins permanents, il faudra combler cette différence par un financement externe (prêt d'honneur, emprunt bancaire ou autre).

 triangle.gif Savoir renoncer au projet (ou le redimensionner éventuellement) si la charge de l'emprunt est excessive au vu des capacités de remboursement de  l'entreprise 


 Voir dans la partie "formulaires et outils" : modèle de tableau de financement (en format excel)


Août 2013

Plan de financement initial, la pierre angulaire d'un projet
Cette fiche est très intéressante, pour commencer à créer son Plan de financement initial. Fiche explicite, détaillé.
Posté par Costop (costop.fr), 18/06/2012 16:20
Bravo
Présentation simple, basée sur des exemples concrets, au point que des notions de comptabilité rébarbatives pour la majorité en deviennent intéressantes !!
Posté par jinayl, 10/02/2011 16:00
De précieuses informations claires et concises
Les thèmes sont abordés d'une façon simplifiée et rigoureuse allant droit à l'essentiel, avec des conseils pertinents. Chapeau. Consultante en ingénierie RH de + 20 ans
Posté par cosinus6 (www.cvhuon.fr), 27/11/2009 09:55
Merci
Chaque fois que j'ai besoin de précision sur le montage de projet, je viens directement sur ce site.
Posté par diouf, 17/08/2009 12:29
© Agence Pour la Création d'Entreprises (APCE)